• "Arrête de sourire comme ça, t'as l'air d'une idiote"

    Je suis d'un naturel souriant avec les gens que je connais et les personnes que je rencontre.

    Paradoxalement, certains vous diront que j'ai souvent l'air triste, voire méprisant. Je reconnais que j'ai tendance à dégainer mon bouclier "merci de ne pas m'adresser la parole, j'aimerais aller faire mes courses tranquillement" lorsque je marche seule dans la rue.
    Timidité ? Manque de confiance ? Je crois plutôt qu'avec l'expérience j'ai appris qu'il valait mieux distribuer ses sourires avec parcimonie. C'est triste à dire, mais trop d'altruisme peut parfois vous procurer des ennuis, ou alors il faut savoir faire preuve d'une grande répartie (ce qui n'est hélas pas mon cas).

    Il y a deux jours, je déjeunais avec ma nouvelle collègue. C'est une femme un peu plus âgée que moi, charmante, compétente et disponible. Son arrivée dans la boîte a été un grand soulagement pour moi, tant d'un point de vue professionnel qu'humain.
    Elle m'a raconté qu'à sa première venue à l'agence, à l'occasion de son entretien d'embauche, elle avait été frappée par le calme et l'austérité qui régnaient dans les lieux. Elle venait d'une grosse agence de communication, où tout le monde hurle sur trois étages d'open spaces. Elle s'est alors sentie déroutée, presque mal à l'aise. La secrétaire (peu aimable en plus) l'a faite asseoir sur une chaise située à côté de mon bureau, le temps que le patron soir disposé à la recevoir. Elle se demandait ce qu'elle fichait là.

    Puis je suis passée devant elle pour regagner mon bureau et je l'ai saluée en souriant. Je ne savais pas qui elle était ni ce qu'elle attendait, mais pour moi dire bonjour s'accompagne toujours d'un sourire, même si le coeur n'y est pas.

    Et bien figurez-vous que ça l'a rassurée ! Ce qui n'était qu'un simple automatisme de ma part a été accueilli avec soulagement par cette femme, qui s'est aussitôt dit que finalement les gens qui travaillent là n'étaient peut-être pas si froids.

    C'est surprenant d'entendre ce genre d'anecdote deux mois plus tard. Surtout qu'à l'époque on ne peut pas dire que j'étais très heureuse.

    Lorsque l'on croit donner juste un sourire, on donne finalement plus qu'on ne le pense.

  • Commentaires

    1
    Dimanche 8 Avril 2007 à 15:40
    Yeux bridés
    C'est plus facile de faire croire qu'on sourit avec les yeux tirés/bridés. En parlant de oeils, j'ai mal. Vires le #D6AC7D et mets du blanc, car le contraste est pas assez élevé. Bon dimanche à toi. Un confrère.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :