• Un pétal de bonheur dans un océan de cinéma


    Ouf, quel week-end...


    Je reviens tout juste de Deauville, où s'est déroulé le 10e festival du film asiatique. Mes impressions après cette première expérience significative en tant que journaliste ciné ?

    CRE-VANT !

    J'ai vu 14 films en 4 jours, aperçu la mer à peine 5 secondes, passé mes journées assise dans une salle obscure (ce qui, bizarrement, m'a scié les jambes), mangé des sandwichs dégueulasses debout sous la pluie (comme quoi le pass presse ne donnait pas tous les droits...) et speedé à mort entre les projections.
    Je me levais à 9h pour la séance du matin puis me couchait à 2 heures du mat' pour finir mes chroniques et répondre ainsi aux exigences de mon psychopate de rédac' chef.

    Ceci dit  ça en valait la peine.
    L'expérience était intéressante notamment pour 3 raisons :
    - au niveau de la programmation je me suis régalée (à part deux ou trois films où j'avoue m'être endormie),
    - Jean-Hugues Anglade est encore plus sexy en vrai (surtout lorsqu'il fait tomber la grosse parka sur son siège VIP et qu'il matte le film en T-shirt kaki),
    - le jury était vraiment un bon jury puisqu'il ont primé les trois films que j'ai préférés :

    Lotus du meilleur film : WITH A GIRL OF BLACK SOIL de Soo-il JEON (Corée du Sud)
    Lotus du jury :
    FLOWER IN THE POCKET de Seng Tat LIEW (Malaisie)
    WONDERFULL TOWN de Aditya ASSARAT(Thaïlande)

    Plus particulièrement, j'ai eu un vrai coup de coeur pour Flower in the pocket, à qui j'aurais volontiers attribué la palme (mais le jury ne m'a pas demandé mon avis). Etrange coïncidence : c'est un film de la Malaisie, le pays de ma mère !
    Malheureusement, il n'est pas prévu qu'il sorte en France. Si j'étais riche, je monterais ma propre boîte de distribution et je le distribuerais !

    Par contre With a girl of black soil devrait sortir sur nos écrans. La date n'est pas encore connue, mais quand ça arrivera je penserai bien à vous en reparler (et naaaaannn, ce n'est pas un film chiaaaaannnt !!!...).


    Toutes les impressions co-rédigées dans le feu de l'action avec Olivier sont ici.


  • Commentaires

    1
    Cédric
    Lundi 17 Mars 2008 à 10:59
    C'est pas mal
    14 films en 4 jours mais, d'après des amis, il paraît que Cannes, c'est 6 films par jour de 8h30 à 0h30 NON STOP PENDANT DOUZE JOURS. Faudra que tu prennes des vitamines,chère Sylviette. Sinon, pas de doute, ton rédac'chef est vraiment un psychopathe dangereux ET pervers car franchement forcer une jolie fille à taper sur un micro jusqu'à deux heures du matin, il y aurait quand même mieux à faire à une heure aussi tardive!
    2
    Squalpa
    Lundi 17 Mars 2008 à 12:43
    hop
    Moi je viens d'apprendre que "pétale" est masculin, c'est fou fou la vie quand même...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :